Alors que plusieurs milliers de tonnes de vêtements sont jetées chaque année, parfois même avant d’avoir été portées, l’institut de recherche cantonnais a mis en place une nouvelle technologie pour le recyclage des fibres textiles.

Le Garment-To-Garment G2G Recycle System 

Créé par la fondation H&M avec le soutien de plusieurs gouvernements et associations d’affaires, dans l’objectif de lutter contre le gaspillage, le Garment-to-Garment Recycle System G2G a vu le jour en 2018 au sein du laboratoire du Hong-Kong Research Institute of Textile and Apparels, HKRITA.

Développée dans un container de moins de 12 mètres, cette mini chaine de production permet de recycler les tissus et vêtements usagés en une nouvelle fibre.
Technologie de pointe, le procédé n’utilise ni matières chimiques, ni solvants et est, en outre, peu consommateur d’eau.

Préalablement désinfecté et nettoyé par le biais de l’Ozone, les vêtements sont ensuite rétrécis puis transformés en fil afin de devenir la matière phare d’un vêtement seconde main.

Le processus de recyclage en huit étapes, compacte et pourvu d’un système anti-bruit & vibration, peut être facilement installé dans des lieux publics tels que les zones de shopping.

Vers un développement international ?

L’institut de recherche hong-kongais (HKRITA) a été créé en 2006 dans le but de devenir un centre d’excellence et de recherche pour la mode et le textile. La technologie tout juste développée a déjà été primée au Red Dot Award 2019, notamment pour ses caractères innovants et ergonomiques.

Situé dans à The Mills, un complexe artistique et culturel à Hong Kong, la fondation H&M et le HKRITA ont annoncé l’ouverture de deux nouveaux points de recyclage incluant la technique hydrothermique, exposée notamment au sein de l’usine Novetex. Cette nouvelle invention pourrait rapidement convaincre d’autres maisons.

 

 Article par Mathilde Vasseur.