Développement durable, protection de l’environnement, et mode responsable ne sont plus des termes inconnus du grand public. Bien au contraire, nombreuses sont les initiatives croisant ces thématiques, à l’image de la CHHOUK, un collectif d’artistes cambodgiens créant des vêtements à partir de matériaux recyclés.

mode responsable sustainable fashion éthique

Une double mission : culture khmère et sensibilisation 

Crée en 2014 à l’initiative de Ith Sovannareach, le collectif d’artistes de La Chhouk Recycled & Creative Fashion a vu le jour au cœur de l’Université Royale des Beaux-Arts de Phnom Penh. Vingt étudiants passionnés par la mode et ayant pour souhait de promouvoir la culture cambodgienne, ont rapidement su convaincre les autres étudiants et les entreprises dès leurs premiers défilés.
Mode et sensibilisation sont les maîtres mots de cette démarche unique où les déchets deviennent de véritables matériaux de création et de conception. L’approche artistique est au cœur de ce concept qui recherche par une sensibilisation à l’environnement à accéder à un résultat aussi esthétique qu’authentique. La création de robes et d’accessoires afin de sensibiliser contre le gaspillage tout en valorisant la communauté cambodgienne LGBTQ, encore parfois mal perçue des habitants, est à la source de cette initiative.
Cette démarche utile fait passer un message et démontre la force créative des artistes qui sont toujours à l’écoute de nouvelles collaborations et partenariats. En 2019, ils ont collaboré avec l’Ambassade de Suède pour le lancement d’une nouvelle série télévisée et continuent ainsi à démontrer leur volonté de vouloir changer les choses.

mode responsable éthique sustainable fashion

Un concept surprenant : une seconde vie pour les déchets

Les étudiants et les artistes ont su donner vie aux déchets en les recyclant pour créer des pièces uniques et originales. Cartons, canettes, et autres matières premières ont été récupérés auprès des chiffonniers de rue, les Etchays, et les vendeurs de ferrailles. La première mission était de traiter ces ordures afin de ne pas contaminer la peau des modèles. Une fois parfaitement nettoyées, ces matières originales ont pu être optimisées et valorisées.

Mode ne rime pas toujours avec confort... En effet, certaines matières peuvent s’avérer désagréables ou difficile à porter, à l’image du plastique qui donne chaud dans un pays où il fait déjà plus de 30 degrés. Mais ces challenges n’ont pas effrayé le collectif étudiant qui a su proposer des solutions innovantes pour habiller les plus grands modèles cambodgiens, comme Miss Earth Cambodia, Em Kun Thong.

mode responsable sustainable fashion éthique

Un développement international prometteur

Après une première expérience à l’étranger, et plus spécifiquement à Bangkok pour un défilé de mode, et pour la conception de costumes de Miss Universe en Thaïlande et au Japon, la Chhouk se tourne vers l’Ouest en présentant prochainement ses collections aux Etats-Unis lors de la Fashion Community Week de San Francisco.

Et pourquoi pas un jour, venir faire un tour dans la capitale française ?