L’organisation du dernier salon du Made in France organisé Porte de Versailles à Paris du 8 au 11 novembre dernier, a pu révéler la bonne santé de la mode française. Première actrice mondiale de la Mode et du Luxe, la France a un taux d’exportation de près de 80%. A l’heure actuelle, les entreprises et les consommateurs sont séduits pas des fabrications locales et consomment de manière plus responsable. Mais alors, comment constituer un dressing éthique ?
Matière première écologique, fabrication éco-responsable, commerce équitable, Made in France & Made in Europe, ou encore fibres recyclées et upcycling, les alternatives ne manquent pas pour remplir son armoire de vêtements « propres ». Voici quelques astuces pour vous aider à aller pas à pas vers un dressing plus responsable, tout en douceur. Et n’oubliez pas : personne n’est parfait, les changements viennent petit à petit et chacun doit aller à son rythme. Vous verrez, c’est plus facile que vous ne le pensez !

Trier et Ranger

Si le passage à un dressing responsable ne se fait pas du jour au lendemain, trier et ranger votre armoire vous permettra de vous y retrouver dans vos placards. Partagez vos vêtements inutilisés avec vos ami(e)s, rafistolez les pièces abimées, donnez celles que vous ne portez plus afin de ne garder que les vêtements qui vous plaisent toujours et que mettez régulièrement. Parmi les méthodes de rangement, on peut identifier la méthode des cintres, permettant d’identifier les vêtements portés en positionnant les cintres dans un sens et en les retournant chaque jour porté ; ou encore la méthode 333 en choisissant uniquement 33 vêtements par saison. Cap ?

Réparer, recycler et valoriser

Réparer ses vêtements ou les faire réparer permet de prolonger la durée de vie de ses pièces préférées. Remplacer un bouton, changer un élastique, réparer une fermeture éclaire... autant de gestes oubliés qui permettent pourtant d’augmenter la durabilité de vos vêtements. Les plus créatifs se doteront d’une passion pour la transformation, la modification et la (re)valorisation de leur garde-robe. Essayez, vous y prendrez peut-être goût ? 

Prendre soin de son dressing

Acheter c’est bien, préserver c’est mieux ! Consommer responsable c’est également conserver ses vêtements en les « chouchoutant ». Lisez les étiquettes, utilisez des lessives douces DIY, et ne lavez pas vos vêtements à chaque utilisation - notamment les jeans - c'est inutile et ça pollue plus que vous ne le croyez ! 
Faites le choix de la qualité plutôt que de la quantité, en achetant moins mais mieux, et moins souvent. Si l’industrie de la Fast-Fashion a habitué notre génération à des articles peu chers, réfléchissez à l’investissement d’un article de qualité, durable et surtout qui ne sera pas déformé, bouloché ou abimé après trois lavages.

Choisir ses marques et ses magasins

Afin de parfaire et de faciliter un mode de consommation éthique et éco-responsable, il n’est plus difficile de trouver des marques éthiques ou des concept store responsables. De nombreux sites internet permettent de découvrir des marques engagées, tandis que les pop-up store, boutiques et friperies se démultiplient, pour le bonheur de tous les consomm’acteurs.
De plus, n’hésitez pas à enquêter sur les marques choisies : présentation, transparence, détails des articles, mentions légales. En parcourant les blogs, et les sites spécialisés, vous composerez votre propre liste de boutiques éco-responsables préférées.

Acheter utile

Colorimétrie et morphologie ne vous sont pas inconnus. Ainsi en connaissant votre morphologie, vous trouverez les pièces adaptées non seulement à votre style mais également à votre silhouette, limitant ainsi le risque d’erreurs quand vous achetez en ligne par exemple. Mais acheter utile c’est également acheter en fonction de vos besoins. Si l’on peut bien évidemment se laisser tenter de temps en temps par un achat coup de cœur, l’idéal est d’avoir une armoire composée uniquement de pièces que vous aimez porter. Pour vous éviter d’acheter une énième pièce que vous porterez finalement peu parce que vous avez (presque) l’équivalent dans votre dressing, posez-vous les bonnes questions : ai-je vraiment besoin d’une 12e blouse noir ? aurais-je l’occasion de porter souvent cette robe noire paillettée ? n’en ai-je pas déjà une qui pourrait faire l’affaire ? le prix de ce jean est-il vraiment justifié par rapport à sa qualité et qu’a-t-il de différent par rapport à mes autres jeans ? Si cette méthode ne vous aide pas, tentez celle de Livia Firth qui a lancé le challenge #30wears. Le principe est simple, se poser la question suivante : aurai-je l’occasion de porter minimum 30 fois cette pièce ? Si la réponse est non, vous savez quoi faire… ;)

Sélectionner les matières naturelles

Connaître et lire les étiquettes vous permettra de sélectionner des matières éco-responsables et/ou vegan. Lyocell, lin, chanvre, coton biologique ou encore matières recyclées, les innovations ne manquent pas pour vous permettre de trouver des vêtements éco-responsables dont l'impact écologique est moindre qu'un vêtement d'une marque de fast-fashion.

Se tourner vers le vintage

Privilégier le seconde main fait également partie des engagements des consomm’acteurs. Boutiques vintages, vide dressing, sites de revente de prêt-à-porter et accessoires, ressourceries, Emmaüs, … les endroits ne manquent pas pour trouver des pièces de qualité très abordables qui ont déjà eu une première (voire plusieurs) vies. En plus d’être, selon certains, le moyen le plus éco-responsable de consommer, le seconde-main a l’avantage de vous offrir un style unique, intemporel et personnalisé.

Privilégier le local

Si le Made in France bat son plein, le Made in Europe est également bien présent. Les processus de production d'un vêtement favorisant les circuits courts et la fabrication territoriale/locale permettent non seulement de faire renaître des savoir-faire mais également de réduire l'impact écologique du vêtement, notamment en terme d'empreinte carbone (si on peut éviter que notre prochain jean fasse 3 fois le tour de la planète c'est un bon début non ?).