Retour sur la Fashion Revolution Week

Une semaine consacrée à la responsabilité

Chaque année, une campagne mondiale est réalisée afin de mettre en avant la mode durable et transparente. Organisée du 20 au 26 avril, la Fashion Révolution Week 2020 est axée sur la consommation, la composition, les conditions et l’action collective. L’idée est alors de montrer que la mode ne doit plus porter atteinte aux personnes qui fabriquent nos vêtements ou à l’environnement. Ce mouvement fondé après le triste effondrement du Rana Plaza en 2013 est aujourd’hui suivi dans près de 90 pays. Avec une pluralité d’événements à travers le monde, l’agenda de la Fashion Revolution se tourne vers « La mode Autrement » et invite les acteurs à travailler ensemble pour une mode propre, sûre et transparente. Retrouvez, avec The Alleah, les événements (conférences, ateliers, défilés, …) qui ont été organisés pour promouvoir cette semaine consacrée à la mode responsable. 

Un nouveau modèle de podcast

Le temps est à la dématérialisation : après la mise en lumière des innovations liées aux Legal Tech, des podcasts sont aujourd’hui consacrés à la mode, ses conséquences sur les hommes et la planète, et les moyens pour améliorer cette industrie et acheter des vêtements sans exploiter, gaspiller ou polluer. Animée par Chloé Cohen, le podcast Nouveau Modèle propose chaque semaine de découvrir le visage d’une femme inspirante, créatrice, entrepreneure, styliste ou encore mannequin, qui oeuvre pour une mode plus juste. Droits humains, environnement, développement durable, transparence et engagements sont abordés chaque mercredi.

Giorgi Armani : un plaidoyer pour une mode plus lente

Alors que les défilés croisière sont généralement organisés chaque année pour une petite poignée d’intéressés, le créateur Giorgio Armani a invité les acteurs de l'industrie à repenser leurs activités. Dans une lettre ouverte à Women’s Wair Daily, il suggère de revoir la mode et ses événements, en faveur d’une mode plus lente et transparente, avec une diminution du nombre de collections. Durables et surtout intemporelles et réduites, ces futures collections seront également réduites en termes de composition. L’annonce faite par le créateur, juste avant la semaine de la Fashion Revolution ne fait que démontrer les engagements de plus en plus omniprésents des créateurs en faveur d’une mode durable et responsable.

Luxe et durabilité : un nouveau pari

Covid-19 ou simple virage éthique sans précédent, le monde du Luxe et les grandes Maisons prennent un nouveau tournant. Si l’idée est avant tout de répondre aux consommateurs de plus en plus exigeants, l’initiative est également impulsée par des créateurs et designers de plus en plus engagés. Ainsi, Stella McCartney pourrait être citée comme pionnière de la mode eco-friendly, tout comme Vivienne Westwood qui a transformé son label de mode grâce à des tissus recyclés. Les grands groupes s’engagent également dans le luxe du futur, à l’image de Kering, ou LVMH, deux entités dotées désormais de départements développement durable et de pôles de recherche & développement innovants.

 

Focus sur les impacts du Covid-19 sur l'industrie de la Mode

La fabrication de masques par les grandes Maisons

Mobilisée, la mode vient en aide et s’engage dans la lutte contre le covid-19, à sa manière. Après le gel hydroalcoolique fabriqué par le groupe LVMH, son concurrent Kering a annoncé la création de plus de 3 millions de masques chirurgicaux. Au-delà de la transformation des lignes de production, les grandes Maisons apportent également un soutien financier aux établissements de santé, avec notamment la donation réalisée par Kering à l’Institut Pasteur en soutien à la recherche ou encore le don de Prada pour deux unités de soin intensifs et réanimation.

Une Fashion Week en quarantaine

Si le Covid-19 a conduit à l’annulation des fashion week haute couture et homme, une #FashionWeekQuarantine a été initiée par les mannequins Camille Hurel et Estelle Chen pour récolter des fonds en faveur de la Fondation des Hôpitaux de France. « Confiné mais stylé & looké » - tel pourrait résumer l’idée. Les deux jeunes femmes ont lancé le challenge consistant à poster une photo de soi confiné mais ultra looké sur Instagram. Au-delà du concours, les mannequins invitent les participants à réaliser un don en faveur de la Fondation. 

L’après Covid-19 : un nouveau tournant ?

Si l’arrêt des usines a d’abord impacté le secteur de la mode, c’est l’ensemble de l’écosystème qui s’est arrêté : créateurs, stylistes, photographes, coiffeurs ou encore vendeurs ont tous été impactés. Mais, fort est de constater, qu’un effort collectif est né dès lors que les différents acteurs ont collaboré en partageant leurs astuces de fabrication, et en coopérant pour de nouvelles solutions. Et si cette crise sans précédents n’était que le début d’une réorganisation du secteur ? Actions dans l’urgence et nouvelles pratiques, les grands groupes ont su démontrer leur capacité à s’adapter rapidement ; la question est désormais posée : un tel élan et une telle transformation marqueront-ils un basculement historique de cette industrie ?

Article par Mathilde Vasseur